Cours de mathématiques gratuits>Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Aide/Contact
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien

Recommandés :
- Traducteurs gratuits
- Jeux gratuits
- Nos autres sites
   

L'île au trésor

Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


L'île au trésor
Message de nano2000 posté le 02-06-2021 à 12:32:46 (S | E | F)
Bonjour,
s'il vous plaît, pourriez vous m'aider à corriger ce résumé ? Merci d'avance.
L’île au trésor
Ce conte de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commençaient quand le pirate Billy venait louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Binbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor dont il gardait bien et tous les pirates, dont deux étaient les plus féroces : Pew et John, s’attachaient à la récupérer afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor qui devenait à la possession de Jim était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père, l’auberge était totalement brulé et le sanguinaire Pew était mort. Jim informa le docteur et le chevalier du sujet de la carte du pirate Flint et se sont convenu de garder le secret. En même temps le chevalier s’occupait du bateau pour voyager à l’île au trésor.
Le vieux John à jambe en bois était très intelligent, il guettait tous les paroles et les mouvements de Jim et de ses camarades. En faisant semblant à un chef de cuisine John arrivait à duper le chevalier en lui convaincant de céder la mission de former une équipe de matelots à lui. Bien-sûr, il ne choisissait que les fidèles du pirate Flint dont il devenait le chef.
Notre petit héro et ses camarades en s’accompagnant avec John et son équipe se lançaient dans la mer pour rejoindre l’île voulue. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles se révélait clair et leur rébellion devenait de plus en plus intense. Jim et ses camarades étaient persuadé que John était infidèle et qu’il planifiait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivant en île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonnait aux serviteurs du docteur qui avaient resté au bord du bateau de céder leur maitre et de rejoindre son équipe de pirates ; tous ceux qui avaient désobéi finissaient cadavre. Jim et ses camarades s’enfonçaient dans la forêt, de leur chance ils avaient trouvé un rempart ou ils réfugiaient.
Après avoir s’emparer du bateau, John ordonna à ses domestiques de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses collègues. Ces derniers étaient sûr et certain que John allait les rejoindre pour demander la carte. John ne tardait pas de venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’est la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John comme réponse. La menace de John était prise au sérieux, le capitaine fortifiait la garde autour du rempart et avertissait ses domestiques de tirer feu sur quiconque qui s’approchait. Dans cet instant, John exécuta sa menace et commença le bombardement du rempart et les pirates l’attaquèrent de tous les côtés. Jim et leurs fidèles défendirent le fortin avec leur âme. Cette bataille finissait par un grand nombre de blessés et de morts de la part des pirates, alors que les abrités avaient peu de victimes.
Jim qui avait profité des préoccupations de ces camarades se faufila en dehors du rempart à la recherche du trésor, il rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le cédant tout seul sur cette île. Hand informait Jim qu’il avait trouvé le trésor et avait le déplacé à un autre endroit plus sécurisé. Les deux avaient conclu un compromis qui consistait à partager le trésor ensemble, en contrepartie, ils emmenaient Hand à son pays. Jim l’avertissait que John avait s’emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriqué, ils avaient pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvaient que John avait levé le drapeau blanc, en contrepartie, le médecin se chargeait de soigner ses domestiques.
À leur retour à Bristol John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses camarades et Hand partageaient le trésor et continuaient leur vie.


Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 02-06-2021 à 15:55:38 (S | E)
Bonjour nano2000

La prochaine fois que vous présentez un texte aussi long, découpez-le en plusieurs parties s'il vous plaît.

Vous employez souvent l'imparfait là où il faudrait un passé composé ou un passé simple. J'indique ces cas par le signe *.

Ce conte ce n'est pas un conte de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commençaient* quand le pirate Billy venait* louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor dont autre relatif il gardait bien et tous les pirates, dont autre relatif deux étaient placez ces deux mots ailleurs les plus féroces : Pew et John, s’attachaient à la à enlever récupérer afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor qui devenait à la possession mal dit de Jim était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père, l’auberge était auxiliaire "avoir" totalement brulé et le sanguinaire Pew était mort Le décès de ce personnage est-il vraiment un malheur pour Jim ?. Jim informa le docteur et le chevalier Il faudrait citer les noms de ces deux personnages du sujet préposition, suivie du nom correspondant à "exister" de la carte du pirate Flint et se sont convenu employez plutôt le verbe "décider" de garder le secret. En même temps le chevalier s’occupait* du bateau pour voyager à l’île au trésor.
Le vieux John à xx article défini jambe en autre préposition bois était très intelligent, il guettait* tous les paroles et les mouvements de Jim et de ses camarades ce mot ne convient pas, un enfant comme Jim n'est pas le camarade d'adultes. En faisant semblant à un à enlever, et ajoutez une préposition suivie d'un verbe à l'infinitif chef de cuisine dans un restaurant, mais pas sur un bateau John arrivait* à duper le chevalier en lui verbe transitif direct : convaincre quelqu'un convaincant orthographe : ici c'est un verbe, pas un adjectif de céder autre verbe la mission de former une équipe de matelots à lui employez le pronom COI sans préposition, et placez-le au bon endroit. Bien-sûr, orthographe il ne choisissait* que les fidèles du pirate Flint dont il devenait* le chef.
Notre petit héro orthographe et ses camarades en s’accompagnant avec employez le participe passé du verbe "accompagner" et une autre préposition John et son équipe se lançaient* dans la mer pour rejoindre l’île voulue. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles se révélait* clair et leur rébellion devenait de plus en plus intense. Jim et ses camarades étaient persuadé accord que John était infidèle article indéfini et substantif de la famille du verbe "trahir" et qu’il planifiait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivant participe passé en autre préposition et article île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonnait* aux serviteurs du docteur qui avaient resté autre auxiliaire et accord du participe au préposition seule (sans l'article) bord du bateau de céder autre verbe leur maitre orthographe et de rejoindre son équipe de pirates ; tous ceux qui avaient désobéi plutôt : "refuser d'obéir" finissaient cadavre c'est bien expressif, mais incorrect. Jim et ses camarades s’enfonçaient* dans la forêt, de leur autre préposition (seule) chance ils avaient trouvé un rempart ou ils réfugiaient* verbe pronominal.

Je m'arrête ici pour l'instant. Repostez votre texte après correction, s'il vous plaît.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 04-06-2021 à 20:04:08 (S | E)
Bonjour,
merci infiniment gerold de l'intérêt porté à mon message, je suis très reconnaissant. Voici le texte après correction.

Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures ont commencé quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien et tous les pirates, dont deux étaient les plus féroces : Pew et John, s’attachaient à la récupérer afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor que Jim devenait le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père, l’auberge avait été totalement brulé. Celui qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et décidèrent de garder le secret. En même temps le chevalier s’occupa du bateau pour voyager à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, il guetta tous les paroles et les mouvements de Jim et de ses collègues. En faisant semblant de faire un chef-cuisinier John arriva à duper le chevalier en le convainquant d’en attribuer la mission de former une équipe de matelots. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses collègues accompagnés de John et son équipe se lancèrent dans la mer pour rejoindre l’île voulue. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur rébellion devenait de plus en plus intense. Jim et ses collègues étaient persuadés que John était un traitre et qu’il planifiait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient resté à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre son équipe de pirates ; tous ceux qui avaient refusé d’obéir avaient été tués. Jim et ses camarades s’enfoncèrent dans la forêt, à son chance ils avaient trouvé un rempart ou ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 05-06-2021 à 17:54:54 (S | E)
Bonjour nano2000

Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures ont commencé mieux : passé simple, pour harmoniser avec "vint" quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien j'ajouterais un mot ici et tous les pirates, dont deux étaient les plus féroces : à placer après le pronom relatif, et enlever les deux-points Pew et John, s’attachaient à la récupérer ce verbe n'est pas le meilleur choix ici, on récupère ce qu'on a perdu afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor que autre pronom relatif Jim devenait plus-que-parfait le propriétaire xx signe de ponctuation était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père, remplacez la virgule par une conjonction de coordination l’auberge avait été totalement brulé accord. Celui autre démonstratif (deux lettres) qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et xx il manque un pronom personnel sujet décidèrent de garder le secret. En même temps xx signe de ponctuation le chevalier s’occupa du bateau pour voyager autre verbe (on ne dit pas "voyager à") à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, il guetta tous accotd avec "paroles" ; répétez ce mot avant "mouvements" les paroles et les mouvements de Jim et de ses collègues autre nom (des "collègues" exercent la même profession). En faisant semblant de faire autre verbe un chef-cuisinier John arriva à duper le chevalier en le convainquant conjonction de coordination et verbe "convaincre" au passé simple d'en ne convient pas : on attribue une mission à quelqu'un attribuer la mission de former une équipe on ne parle pas d'"équipe" sur un bateau, mais on emploie un autre nom de la même famille de matelots. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses collègues accompagnés de John et son équipe autre nom, désignant un groupe de malfaiteurs se lancèrent dans la mer on a l'impression qu'ils plongent dans la mer pour rejoindre l’île voulue à enlever, on comprend bien de quelle île il s'agit. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur rébellion ce n'est pas à proprement parler une rébellion (= refus d'obéir aux ordres), employez le substantif correspondant à "trahir" devenait de plus en plus intense autre adjectif. Jim et ses collègues étaient persuadés que John était un traitre orthographe et qu’il planifiait autre verbe, celui-ci fait trop "moderne" leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient resté accord à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre son équipe autre mot (déjà employé) de pirates ; tous ceux qui avaient refusé mieux : imparfait d’obéir avaient été idem tués. Jim et ses camarades s’enfoncèrent dans la forêt, à son autre préposition ; enlevez "son" chance ils avaient trouvé un rempart ou orthographe, ce n'est pas la conjonction de coordination, mais un adverbe de lieu ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 05-06-2021 à 20:28:21 (S | E)
Bonjour,
Merci gerold de votre aide, voici la correction.
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’attachaient à l’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brulée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier s’occupa du bateau, l’Hispaniola, pour arriver à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En faisant semblant de jouer le rôle d’un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage de matelots. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et son gang se lancèrent dans la mer, avec l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il préparait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un rempart où ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 06-06-2021 à 12:45:43 (S | E)
Bonjour nano2000

Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’attachaient à plutôt "s'efforcer de" (s'attacher est étrange dans ce contexte) l’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brulée orthographe. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier s’occupa du "se charger de" suivi d'un infinitif et de l'article indéfini bateau, l’Hispaniola, pour arriver à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En faisant semblant de jouer le rôle d’ mieux : expression "se faire passer pour" un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage de matelots inutile, un "équipage" est composé par définition de matelots. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et son gang trop moderne, vous employez le bon mot un peu plus loin se lancèrent dans expression "prendre la mer" la mer, avec l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il préparait plutôt : "envisager" ou "projeter", la "préparation" viendra plus tard leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un rempart employez le même mot que dans la suite de votre texte où ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 06-06-2021 à 18:39:48 (S | E)
Bonjour,
Merci gerold de votre aide, voici le texte après correction.
L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient de l’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’équiper le bateau, l’Hispaniola, pour arriver à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, avec l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 07-06-2021 à 17:27:38 (S | E)
Bonjour nano2000

L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient de l'obtenir enlevez "l'" afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’équiper celui qui équipe un bateau est un armateur, employez le verbe corrspondant le article indéfini, il n'a pas encore été question de ce bateau bateau, l’Hispaniola, xx il serait bien ici de présenter le capitaine que vous mentionnez dans la seconde partie pour arriver autre verbe à l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent, signe de ponctuation indiquant une pause plus importante il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, avec expression comprenant le mot "bord" l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé à autre préposition l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 07-06-2021 à 19:13:01 (S | E)
Bonjour,
merci gerold de vos remarques très précieuses. voici la correction.
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous la direction du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé en île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 08-06-2021 à 09:05:07 (S | E)
Bonjour nano2000

Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu le à enlever propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew Vous pouvez garder cette phrase, mais l'idée est quand même un peu bizarre : la mort de l'un peut-elle vraiment atténuer le chagrin causé par la mort de l'autre ?. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous la direction dans le cas d'un bateau, on ne parle pas de "direction" du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé en autre préposition + article île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs le docteur a-t-il vraiment des "serviteurs" ? du docteur qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.

Voici la suite :

* : verbes à l'imparfait à mettre au passé composé ou au passé simple.

Après avoir s’ autre auxiliaire, et "s'" est mal placé emparer ce n'est pas un infinitif du bateau, John ordonna à ses domestiques Un pirate a-t-il des domestiques ? de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses collègues. Ces derniers étaient sûr et certain accords que John allait les rejoindre pour demander employez un verbe plus fort la carte. John ne tardait* pas de autre préposition venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’est imparfait la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John comme autre mot réponse. La menace de John était participe présent prise au sérieux, le capitaine fortifiait* la garde autour du rempart autre mot et avertissait* ses domestiques autre mot de tirer feu (ou "faire feu") sur quiconque qui s’approchait. Dans autre préposition cet instant, John exécuta sa menace et commença le bombardement du rempart et xx pronom relatif les pirates l’attaquèrent de tous les côtés. Jim et leurs fidèles autre possessif et ce nom ne convient pas bien défendirent le fortin avec leur âme étrange dans ce contexte ; expression avec "forces". Cette bataille finissait* par un grand nombre de blessés et de morts de la part autre expression des pirates, alors que les abrités employez un nom de la famille de "siège" avaient peu de victimes.
Jim virgule qui avait profité des préoccupations de ces déterminant possessif homophone de "ces" camarades se faufila en dehors du rempart à la recherche du trésor, il rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le cédant autre verbe tout seul sur cette île. Hand informait* Jim qu’il avait trouvé le trésor et avait le ordre des mots déplacé à un autre endroit plus sécurisé trop "moderne" ; autre adjectif de ma même famille (trois lettres). Les deux avaient conclu un compromis substantif de la famille du verbe "arranger" qui consistait à partager le trésor ensemble à enlever, en contrepartie, ils emmenaient Hand à autre préposition son pays. Jim l’avertissait* que John avait s’emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriqué accord, ils avaient pu passé composé ou passé simple récupérer le bateau. Il ne restait qu’xx ajoutez une préposition informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvaient* que John avait levé le drapeau blanc, en contrepartie, le médecin se chargeait" de soigner ses domestiques.
À leur retour à Bristol virgule John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses camarades et Hand xx verbe pronominal partageaient le trésor et continuaient leur vie un peu plat et inutile.

-------------------
Modifié par gerold le 08-06-2021 09:05





Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 08-06-2021 à 20:14:38 (S | E)
Bonjour,
Merci infiniment gerold de votre aide, voici la correction de la première et de la deuxième partie.
L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après avoir s’être emparé du bateau, John ordonna à ses fidèles de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John comme réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine fortifia la garde autour du fortin et averti ses fidèles de faire feu sur quiconque s’approchait. En cet instant, John exécuta sa menace et commença le bombardement du fortin dont les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin avec forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le groupe des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité des préoccupations de ses amis se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor, il rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux avaient conclu un arrangement qui consistait à partager le trésor, en contrepartie, ils emmenaient Hand dans son pays. Jim avertit que John s’est emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait que d’informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc, en contrepartie, le médecin se chargea de soigner ses fidèles.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 11-06-2021 à 18:34:13 (S | E)
Bonjour nano2000

Le mot "fidèles" n'est pas adapté, surtout s'agissant de pirates. Comment appelle-t-on les personnes qui aident un malfaiteur ?

L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les fidèles du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses fidèles s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après avoir s’être emparé du bateau, John ordonna à ses fidèles de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John comme préposition (deux lettres) réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine fortifia la garde autour du fortin et averti erreur de conjugaison ses fidèles de faire feu sur quiconque s’approchait. En autre préposition cet instant, John exécuta sa menace et commença le bombardement du mieux : remplacez "bombardement" par l'infinitif correspondant, en faisant les modifications nécessaires fortin dont autre pronom relatif les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin avecautre préposition, suivie d'un déterminant indéfini indiqzuant la totalité et d'un possessif forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le groupe mieux : autre mot (pensez au camping) des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité des préoccupations de ses amis signe de ponctuation se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor, il conjonction de coordination rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux avaient le plus-que-parfait n'est pas justifié (pas d'antériorité) conclu un arrangement qui consistait à partager le trésor, en contrepartie, ils emmenaient Hand dans son pays. Jim avertit il faudrait un COD : qui avertit-il ? que John s’est emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait que d’ autre préposition informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc, autre signe de ponctuation en contrepartie deux fois "contrepartie" en trois lignes, cherchez un synonyme, le médecin se chargea de soigner ses fidèles.
Vous avez omis la dernière phrase. Or, ma remarque ne concernait que les derniers mots :
À leur retour à Bristol virgule John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses camarades et Hand xx verbe pronominal partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 13-06-2021 à 13:44:07 (S | E)
Bonjour,
Merci infiniment gerold de votre soutien, voici la correction.
L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les amis du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses amis s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John voulait la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après s’être emparé du bateau, John ordonna à ses amis de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John en réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine fortifia la garde autour du fortin et avertit ses amis de faire feu sur quiconque s’approchait. Dans cet instant, John exécuta sa menace et commença à bombarder le fortin que les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin de toutes leurs forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le camp des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité des préoccupations de ses amis, se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor et rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux concluaient un arrangement qui consistait à partager le trésor, en contrepartie, ils emmenaient Hand dans son pays. Jim l’avertit que John s’est emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’à informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc ; en échange, le médecin se chargea de soigner ses amis.
À leur retour à Bristol, John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses amis et Hand se partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 14-06-2021 à 18:01:48 (S | E)
Bonjour nano2000

Je parlerais de "complices" plutôt que d'"amis" pour décrire les pirates recrutés par John.

L’île au trésor

Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les amis du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses amis s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John voulait mieux : passé composé la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils avaient/ont ? trouvé un fortin où ils se sont réfugiés. (Le plus-que-parfait n'est pas justifié si l'action de trouver le fortin et celle de s'y réfugier sont simultanées.)
Après s’être emparé du bateau, John ordonna à ses amis de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John en réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine fortifia autre verbe, dérivé du nom "force" la garde autour du fortin et avertit plutôt "ordonner", attention à la construction ses amis de faire feu sur quiconque s’approchait. Dans autre préposition cet instant, John exécuta sa menace et commença à bombarder le fortin que les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin de toutes leurs forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le camp des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité des préoccupations de ses amis, se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor et rencontra Hand, un matelot qui avait été puni par le pirate Flint en le laissant telle que la phrase est construite, on comprend que c'est Hand qui a laissé Flint ; pour éviter ce problème, mettez le début de la phrase à la voix active tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux concluaient passé simple un arrangement qui consistait à partager le trésor, ponctuation plus forte qu'une simple virgule en contrepartie, ils emmenaient mieux : conditionnel présent Hand dans son pays. Jim l’avertit que John s’est emparé action antérieure à "averit", donc autre temps du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’à informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc ; en échange, le médecin se chargea de soigner ses amis.
À leur retour à Bristol, John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses amis et Hand se partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 14-06-2021 à 20:34:37 (S | E)
Bonjour,
Merci gerold de votre aide, je suis très reconnaissant. Voici la correction.

L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les amis du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses amis s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John a voulu la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils ont trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après s’être emparé du bateau, John ordonna à ses complices de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John en réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine renforça la garde autour du fortin et ordonna à ses amis de faire feu sur quiconque s’approchait. À cet instant, John exécuta sa menace et commença à bombarder le fortin que les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin de toutes leurs forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le camp des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité des préoccupations de ses amis, se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor et rencontra Hand, un matelot puni par le pirate Flint en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux conclurent un arrangement qui consistait à partager le trésor ; en contrepartie, ils emmèneraient Hand dans son pays. Jim l’avertit que John se fût emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’à informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc ; en échange, le médecin se chargea de soigner ses complices.
À leur retour à Bristol, John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses amis et Hand se partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 15-06-2021 à 21:47:32 (S | E)
Bonsoir nano2000

L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les amis du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses amis s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John a voulu la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils ont trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après s’être emparé du bateau, John ordonna à ses complices de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir, commencez une nouvelle phrase il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John en réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine renforça la garde autour du fortin et ordonna à ses amis de faire feu sur quiconque s’approchait. À cet instant, John exécuta sa menace et commença à bombarder le fortin que les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin de toutes leurs forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le camp des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
Jim, qui avait profité mieux : commencez par le participe présent de "profiter" et placez "Jim" avant "se faufila" des préoccupations de ses amis, se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor et rencontra Hand, un matelot puni par le pirate Flint La phrase est un peu bancale, faites une proposition relative introduite par "que" en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux conclurent un arrangement qui consistait à partager le trésor ; en contrepartie, ils emmèneraient Hand dans son pays. Jim l’avertit que John se fût emparé plus-que-parfait du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’à informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc ; en échange, le médecin se chargea de soigner ses complices.
À leur retour à Bristol, John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses amis et Hand se partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 17-06-2021 à 12:01:06 (S | E)
Bonjour,
Merci gerold de votre aide, voici la correction.
L’île au trésor
Ce roman de Robert Louis Stevenson raconte les aventures d’un jeune marin, appelé Jim Hawkins. Ces aventures commencèrent quand le pirate Billy vint louer une chambre à l’auberge de l’Amiral Benbow qui appartenait au père de Jim. Ce dernier avait découvert que le pirate possédait une carte au trésor qu’il gardait bien cachée et que tous les pirates, dont les plus féroces étaient Pew et John, s’efforçaient d’obtenir afin de s’emparer du trésor.
La carte au trésor dont Jim était devenu propriétaire était la cause de tous ses malheurs, il avait perdu son père et l’auberge avait été totalement brûlée. Ce qui atténua son chagrin était la mort du sanguinaire Pew. Jim informa le docteur Livesey et le chevalier Trelawney de la carte du pirate Flint et ils décidèrent de garder le secret. En même temps, le chevalier se chargea d’armer un bateau, l’Hispaniola, sous le commandement du capitaine Smollet, pour rejoindre l’île au trésor.
Le vieux John à la jambe de bois était très intelligent. Il guetta toutes les paroles et tous les mouvements de Jim et de ses amis. En se faisant passer pour un cuisinier, John arriva à duper le chevalier et le convainquit de lui attribuer la mission de former l’équipage. Bien sûr, il ne choisit que les amis du pirate Flint dont il devint le chef.
Notre petit héros et ses amis accompagnés de John et sa bande prirent la mer, à bord de l’Hispaniola, pour rejoindre l’île. Jour après jour, le complot de John et ses amis s’est révélé clair et leur trahison devenait de plus en plus manifeste. Jim et ses amis étaient persuadés que John était un traître et qu’il projetait leur assassinat une fois le trésor trouvé.
Arrivé dans l’île, John a voulu la carte à tout prix. Il ordonna aux serviteurs du chevalier qui étaient restés à bord du bateau de quitter leur maître et de rejoindre sa bande de pirates ; tous ceux qui refusaient d’obéir étaient tués. Jim et ses amis s’enfoncèrent dans la forêt. Heureusement, ils ont trouvé un fortin où ils se sont réfugiés.
Après s’être emparé du bateau, John ordonna à ses complices de fouiller la forêt à la recherche de Jim et ses amis. Ces derniers étaient sûrs et certains que John allait les rejoindre pour mettre la main sur la carte. John ne tarda pas à venir. Il ordonna à Jim de lui donner la carte, sinon c’était la guerre. Le docteur tira un coup de fusil vers John en réponse. La menace de John étant prise au sérieux, le capitaine renforça la garde autour du fortin et ordonna à ses amis de faire feu sur quiconque s’approchait. À cet instant, John exécuta sa menace et commença à bombarder le fortin que les pirates attaquèrent de tous les côtés. Jim et ses amis défendirent le fortin de toutes leurs forces. Cette bataille a fini par un grand nombre de blessés et de morts dans le camp des pirates, alors que les assiégés avaient peu de victimes.
En profitant des préoccupations de ses amis, Jim se faufila en dehors du fortin à la recherche du trésor et rencontra Hand, un matelot que le pirate Flint puni en le laissant tout seul sur cette île. Hand informa Jim qu’il avait trouvé le trésor et l’avait déplacé à un autre endroit plus sûr. Les deux conclurent un arrangement qui consistait à partager le trésor ; en contrepartie, ils emmèneraient Hand dans son pays. Jim l’avertit que John s’était emparé du bateau ; à l’aide d’une petite barque que Hand avait fabriquée, ils ont pu récupérer le bateau. Il ne restait qu’à informer les amis de Jim de ces nouvelles, embarquer le trésor et partir. À leur retour au fortin, ils trouvèrent que John avait levé le drapeau blanc ; en échange, le médecin se chargea de soigner ses complices.
À leur retour à Bristol, John vola un sac d’or et s’enfuit, alors que Jim, ses amis et Hand se partageaient le trésor.



Réponse : L'île au trésor de gerold, postée le 18-06-2021 à 18:53:42 (S | E)
Bonjour nano2000


En Profitant des préoccupations de ses amis, Jim se faufila ... et rencontra Hand, un matelot que le pirate Flint avait puni ....

Sinon, votre texte est maintenant tout à fait correct, il est inutile de le poster à nouveau.

Une remarque cependant : vous confondez un peu les pirates qui, il est vrai, sont nombreux. Le matelot abandonné sur l'île par Flint n'est pas Hands, mais Ben Gunn.



Réponse : L'île au trésor de nano2000, postée le 19-06-2021 à 13:19:38 (S | E)
Bonjour,
Un grand merci pour vous gerold sur tout ce que vous avez fait pour moi. Merci aussi pour la remarque du nom du pirate Ben Gunn.




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Apprendre le français



Partager : Facebook / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | NOS MEILLEURES FICHES | Fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Arithmétique | Avec cours | Calculs | Calculs littéraux | Conversions | Enfants | Equations | Fonctions | Fractions | Géométrie | Jeux | Nombres | Nombres relatifs | Opérations | Plusieurs thèmes | Problèmes | Statistiques | Tests de niveaux | Vecteurs

> INFORMATIONS : - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice. | Mentions légales / Vie privée / Cookies .
| Cours et exercices de mathématiques 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.