Cours de mathématiques gratuits>Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Aide/Contact
- Livre d'or
- Plan du site
- Recommander
- Signaler un bug
- Faire un lien

Recommandés :
- Traducteurs gratuits
- Jeux gratuits
- Nos autres sites
   

Corriger - l'incroyable dormeur

Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Corriger - l'incroyable dormeur
Message de penseur posté le 16-05-2021 à 11:35:23 (S | E | F)
Bonjour à tous.
Auriez-vous la gentillesse de m'aider à parfaire cette histoire s'il vous plaît ?
Merci d'avance.

Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent,  il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul est reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours, du matin au soir, à dormir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient  qu'il avait quitté la terre.  Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait de toute sa force . Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla furieuse. Sa grand-mère vint avec de l'eau à l'aide de quoi elle arrosa son petit-fils après l'avoir affectueusement appelé bien-sûr, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un tableau blanc de bonheur. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota le dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hurler sur lui en vain pour qu'il se réveilla... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut inondé d'eau et  bâtonné car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent  dormait toujours, l'air inoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués   : Madame Zara, grand-père Issakha et  la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter des histoires drôles et préférées de Paul…




Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 16-05-2021 à 17:43:45 (S | E)
Bonjour
Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul est(passé simple) reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours(j'aurais dit "deux jours entiers"), du matin au soir (si vraiment vous voulez garder "du matin au soir", je l'aurais mis derrière dormir) , à dormir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté la terre (on dit "quitter ce bas monde"). Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait de toute sa force(bizarre, d'utiliser de la force pour dormir) . Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla (virgule) furieuse. Sa grand-mère vint avec de l'eau à l'aide de quoi ( quoi est faux, on dirait "à l'aide de laquelle" mais c'est bien lourd, utilisez avec)elle arrosa son petit-fils après l'avoir affectueusement appelé bien-sûr, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un tableau blanc de bonheur (ah, le bonheur est blanc dans votre contrée ?). Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota (en général, on tapote une partie physique du dormeur, la joue, les mains...)le dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hurler sur lui (hurler sur quelqu'un me paraît familier) en vain pour qu'il se réveilla... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut inondé (on asperge quelqu'un mais on inonde un volume, une cave, ou une surface, un champ) d'eau et bâtonné (il y a quelques siècles, on bastonnait les gens mais là, ce verbe fait un peu "vintage") car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air inoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter des(si on définit par "de Paul", il faut dire "les". Si vous supprimez "de Paul", on peut garder "des") histoires drôles et préférées de Paul…



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 16-05-2021 à 20:17:51 (S | E)
Bonjour gerondif. C'est très gentil de votre part.
Voici le corrigé.

Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère vint avec de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir affectueusement appelé bien-sûr, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un tableau noir de bonheur. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à lui crier dessus en vain pour qu'il se réveillât... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul…



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 16-05-2021 à 23:30:05 (S | E)
Bonsoir
Dans cette phrase : Sa grand-mère vint avec de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir affectueusement appelé bien-sûr, mais ce fut sans résultat. , la répétition des avec est maladroite et on ne sait pas trop sur quoi porte bien sûr, sur le fait qu'elle l'appelle ou sur le fait que ce soit avec affection. Je ne sais pas si l'affection réveille les dormeurs. J'aurais mis un autre adverbe comme énergiquement, soit à la place de affectueusement soit placé après, (affectueusement mais énergiquement)
Remplacez "venir avec" par "apporter" au passé simple. Mettez bien sûr avant le ou les adverbes.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 16-05-2021 à 23:51:03 (S | E)
Bonsoir gerondif.

Merci infiniment pour la précision.

Voici le corrigé.


Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien-sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un tableau noir de bonheur. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à lui crier dessus en vain pour qu'il se réveillât... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul....



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 17-05-2021 à 00:09:15 (S | E)
Bonsoir
il se mit à lui crier dessus en vain pour qu'il se réveillât...
Le en vain est mal placé et ne joue pas son rôle. C'est comme si je disais : j'ai révisé en vain pour réussir.

Il faut mettre un mais avant en vain et déplacer cela en fin de phrase.
Crier sur quelqu'un est familier et dénote dans votre texte aux subjonctifs passés... Essayez "parler en criant","hausser la voix",...
Il n'y a pas de tiret entre bien et sûr dans "bien sûr".



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 00:29:28 (S | E)
Bonsoir. Merci bien.
Voici le corrigé.

Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un tableau noir de bonheur. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul....

Je vous souhaite une excellente fin de soirée. À bientôt.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 17-05-2021 à 09:48:30 (S | E)
Bonjour
Un oubli.
Les élèves passent bien au tableau, il a été noir, puis blanc, puis numérique.
Quand on dit : dresser un tableau noir de la situation, c'est que les événements sont dramatiques, ou qu'on les voit avec pessimisme.
Alors, votre tableau noir du bonheur grince.
On pourrait dire, il dormait, béat, un tableau idyllique du bonheur.
Le blanc est associé aux colombes comme symbole de paix mais pour les tableaux je ne vois pas d'image.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 12:31:35 (S | E)
Bonsoir. Merci bien.
Voici le corrigé.
À bientôt.

Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se dessinait un champ lexical de bonheur. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul.
------------------
Modifié par bridg le 17-05-2021 12:36
Retrait de la question ne nécessitant que l'ouverture d'un dictionnaire.




Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 17-05-2021 à 14:16:21 (S | E)
Sur son visage se dessinait un champ lexical du bonheur ? Mais ça ne veut pas dire grand chose.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 14:17:29 (S | E)
Bonjour bridg.

S'il vous plaît, voudriez-vous avoir la gentillesse de ne pas modifier mes réponses ? Du peu que je me souvienne, vous ne m'avez jamais proposé votre aide. Aussi, je vous demanderai de permettre que les gens de bonne volonté m'aident, car il n'en manque pas dans ce site. En outre, si j'ai demandé le sens du terme "béat" à gerondif, c'est que j'avais déjà consulté mon dictionnaire et que je n'étais pas satisfait de la définition donnée.

Merci pour la compréhension.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 14:24:18 (S | E)
Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours bouche ouverte, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de jij33, postée le 17-05-2021 à 14:54:50 (S | E)
Bonjour penseur
Si Bridg ne vous a pas encore aidé, c’est qu’elle est modératrice de deux secteurs sur le site. Cette tâche l’occupe déjà beaucoup : elle fait donc confiance à d’autres intervenants.
Vous, faites confiance aux dictionnaires ! Si le vôtre ne vous renseigne pas suffisamment, il en existe d’autres, complets et infaillibles. Tapez le mot que vous cherchez, suivi de cnrtl sur votre moteur de recherche. Par exemple béat cnrtl
Vous obtiendrez ce Lien internet





Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 15:06:33 (S | E)
Bon après-midi jij33.

Merci infiniment pour la réponse. C'est compris.

Bonne journée.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 17-05-2021 à 17:18:29 (S | E)
Bonjour
Votre texte me paraît correct à présent.
Un détail. Physiquement, "bouche ouverte et sourire aux lèvres" me paraît difficile à réaliser. Décrire quelqu'un dormant bouche ouverte est plus péjoratif que laudatif ou esthétique.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de jij33, postée le 17-05-2021 à 18:41:12 (S | E)
Bonjour.
[...]n'eût été l'intervention médicale du monsieur Dubois, [...]
Ce "du" ne devrait-il pas être remplacé par "de" ?



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 17-05-2021 à 19:26:55 (S | E)
Bonjour gerondif et jij33. Un grand pour votre dévouement.

Concernant la description du personnage de Paul, ah, gerondif, ai-je besoin de vous rappeler que ce texte n'est qu'une pure fiction et que, dans l'univers du roman, tout est possible 😀😀😀? De plus, des personnes qui dorment bouche ouverte dans la vraie vie, n'y en a-t-il pas ? 😇😇😇

Mais comme vous voulez, à la place de " bouche ouverte ", je vais mettre " ... allongé..."

Voici le corrigé.


Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours allongé, lèvres souriantes, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale de monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul.

Je vous souhaite une très bonne fin de journée. À bientôt.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 17-05-2021 à 23:24:29 (S | E)
Bien !
A la fin du texte, je n'ai pas vu l'intervention médicale de monsieur Dubois, ou l'intervention du médecin monsieur Dubois. C'est pour la suite ?



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de alienor64, postée le 18-05-2021 à 00:04:34 (S | E)
Bonsoir penseur

Vous avez écrit :
- 'De plus, des personnes qui dorment bouche ouverte dans la vraie vie, n'y en a-t-il pas ?'

Dans votre réponse à gerondif, vous avez omis - simple oubli ??? - un détail important, celui qui a motivé son étonnement... et le mien : 'lèvres souriantes' ! Il est évident que dormir bouche ouverte n'est pas rare, mais avec, de surcroît, 'les lèvres souriantes', c'est certainement du jamais vu, du moins chez une personne normalement constituée. À 'lèvres souriantes' préférez 'sourire aux lèvres' et choisissez soit le sourire, soit la bouche ouverte, car les deux en même temps sont difficilement compatibles.
Une fiction se voudrait, quand même, assez crédible.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 18-05-2021 à 17:51:33 (S | E)
Bon après-midi à tous. Merci infiniment pour votre aide. Un grand à alienor64 pour son intervention.

Voici le corrigé.



Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours allongé, sourire aux lèvres, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale de monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul...

Pour répondre à gerondif, l'histoire n'est pas encore terminée... elle est trop longue pour être postée ici. C'est pourquoi j'ai choisi d'en envoyer seulement un extrait pour voir si elle n'est pas bourrée d'erreurs et d'incohérences.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 18-05-2021 à 19:04:57 (S | E)
Bonsoir
Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours allongé, sourire aux lèvres, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale de monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innoncent (un n en trop) et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles (et) préférées de Paul...



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 18-05-2021 à 20:03:46 (S | E)
Bonsoir gerondif.


Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours allongé, sourire aux lèvres, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale de monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innocent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles et préférées de Paul...

À bientôt.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de gerondif, postée le 19-05-2021 à 10:38:34 (S | E)
Bonjour
J'aurais enlevé le et entre drôles et préférées.
Vous avez une erreur de concordance de temps dans /
Je n'en ai publié qu'une partie pour voir si elle n'est pas truffée d'erreurs. Remplacez est par était.



Réponse : Corriger - l'incroyable dormeur de penseur, postée le 19-05-2021 à 16:07:45 (S | E)
Bon après-midi gerondif. C'est très gentil de votre part.

Voici le corrigé.

Paul est né paresseux. Paresseux il restera toute sa vie. La vie qu'il aime bien attend de lui quelque chose : elle veut qu'il mène une vie heureuse. Il faut savoir que, comme tout le monde, Paul a un talent, une passion. En effet, il adore dormir. Insouciant et indifférent, il dort toujours allongé, sourire aux lèvres, mains sur la poitrine. Rêveur, il dort comme un bébé. Paul fut reconnu expert en la matière le jour où il passa deux jours entiers à dormir du matin au soir comme une marmotte. Ce jour-là, n'eût été l'intervention médicale de monsieur Dubois, les villageois l'auraient enterré vivant car ils croyaient qu'il avait quitté ce bas monde. Je vais vous raconter comment cela arriva.
Par un jour d'hiver, à l'heure où blanchit la campagne, la petite sœur de Paul chargée de le réveiller se présenta. Par deux fois, elle appela, secoua son frère et partit. Paul remua, répondit inconsciemment mais ne se leva pas. Une demi-heure plus tard, Tania se présenta de nouveau et appela longtemps son frère qui dormait profondément. Elle eut beau insister pour qu'il se réveillât, Paul ne bougea même pas d'un pouce. Elle s'en alla, furieuse. Sa grand-mère apporta de l'eau avec laquelle elle arrosa son petit-fils après l'avoir bien sûr énergiquement appelé d'un ton affectueux, mais ce fut sans résultat. Paul dormait toujours comme un loir et, sur son visage, se lisaient tous les bonheurs du monde. Inquiète et en pleurs, madame Zara fit venir à la hâte le grand-père de Paul qui labourait son champ non loin du village depuis le petit jour. Ce dernier ne tarda pas à se présenter. D'abord, il tapota les mains du dormeur, ensuite, il le secoua puis, ne voyant aucun résultat, il se mit à hausser le ton pour qu'il se réveillât mais en vain... Bientôt, Paul fut transporté dehors. Là, il fut aspergé d'eau et frappé car on crut à une farce de sa part. Cependant, l'incroyable adolescent dormait toujours, l'air innocent et sérieux. Tous les moyens possibles pour déjouer la prétendue mystification de ce terrible dormeur furent imaginés et appliqués : Madame Zara, grand-père Issakha et la petite Tania se mirent à tour de rôle à raconter les histoires drôles préférées de Paul...



À bientôt.




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Apprendre le français



Partager : Facebook / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | NOS MEILLEURES FICHES | Fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Arithmétique | Avec cours | Calculs | Calculs littéraux | Conversions | Enfants | Equations | Fonctions | Fractions | Géométrie | Jeux | Nombres | Nombres relatifs | Opérations | Plusieurs thèmes | Problèmes | Statistiques | Tests de niveaux | Vecteurs

> INFORMATIONS : - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice. | Mentions légales / Vie privée / Cookies .
| Cours et exercices de mathématiques 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.